Valentin en 2010 : collège, classe de 6e

Entrée au collège en classe de 6e (de 13 ans à 14 ans)

Valentin est inscrit au collège public proche de notre domicile. C’est un grand collège qui accueille plus de 800 élèves. Nous craignons que Valentin ait du mal à se sentir bien dans un si grand collège.

La rentrée s’est bien passé. Valentin est heureux d’entrer au collège. Nous avons peur que les changements de salle pour chaque cours le perturbe mais il s’est vite adapté aux bâtiments, à l’organisation des cours, aux changements de salles, au nombre de profs. Il apprécie d’avoir un emploi du temps précis par rapport au primaire. Il sait quelle matière sera faite à quelle heure, dans quelle salle. Le plus dur sera la cohue due à la taille du collège de plus de 800 élèves…

La MDPH nous a notifié un accompagnement AVS de 21 H par semaine mais elle n’est présente que 11 H par semaine et suit également un autre élève handicapé dans la classe. 11 H par semaine n’est pas du tout suffisant car Valentin a du mal à suivre quand elle n’est pas présente. Il a du mal à maintenir son attention sur le cours et à s’organiser;

Les devoirs lui prennent du temps chaque soir et les WE. Nous devons revoir avec lui les notions nouvelles et parfois réorganiser le cours et créant un nouveau document. Souvent nous devons consacrer entre 1 H et 2 H aux devoirs avec lui chaque soir et plusieurs heures les WE. Parfois presque tout le WE s’il a des contrôles prévu la semaine suivante.

Ses difficultés au collège :

Les jeunes qui le harcèlent volontairement pour l’ennuyer et se moquer de lui. Il en souffre beaucoup et cela perturbe beaucoup sa scolarité. Il rentre souvent à la maison très en colère et il faut du temps pour que cette colère retombe et qu’il soit disponible pour faire ses devoirs. Parfois nous devons attendre plusieurs jours avant qu’il arrive à nous dire ce qui s’est passé.

Les devoirs qui demandent de la créativité et de l’imagination sont difficiles ainsi que les problèmes de math, la lecture de livres. Valentin est très lent pour lire et cela l’épuise vite.

Valentin est vite fatigué. Etre concentré en classe lui demande beaucoup d’énergie. En fin de journée il est totalement épuisé.

 

Son suivi :

Valentin est toujours suivi par l’équipe du Sessad TED 86 de Poitiers :

le psychologue qui voit Valentin 1 fois par semaine pour travailler les sujets qui lui pose problème,

l’enseignant spécialisé qui travaille avec Valentin au sein de l’école les matières qui demandent une approche particulière pour que Valentin comprenne et qui entretien un lien avec les enseignants du collège pour les épauler,

la psychomotricienne, qui fait travailler Valentin 1 fois par semaine dans les locaux du Sessad,

l’éducatrice spécialisée qui coordonne le projet et anime avec le psychologue un atelier d’habiletés sociales auquel participe Valentin une fois par mois.

BILAN de l’année :

Une année très difficile due à la taille du collège. Valentin a été harcelé pendant toute l’année. Il a beaucoup souffert du manque de compréhension des autres jeunes. Il a très mal vécu la violence qui règne partout : cantine, cours de récréation, couloirs.

Pour lui permettre de souffler, il a du s’absenter souvent une semaine entière afin de récupérer et que la tension tombe.

Ses notes sont honorables, il a beaucoup travaillé pour les obtenir :
1er trimestre : 13,03
2e trimestre : 11.43
3e trimestre : 12.04

Afin de ne pas prolonger la souffrance de Valentin, nous prenons la décision qu’il arrête d’aller au collège fin mai et de ne pas maintenir Valentin en 5e dans ce collège. Nous cherchons un nouveau collège privé et de petite taille.

Valentin en 2010 : collège, classe de 6e

Marie-Christine

Je m'appelle Marie-Christine, j'ai 57 ans et suis maman d'un jeune homme autiste de 21 ans, diagnostiqué autiste à l'âge de 3 ans. et d'une petite fille de 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *