Conseils utiles pour bien vivre Noël avec un enfant autiste

Pour l’ensemble des familles Noël est un moment de fête, de bonheur en famille, pour les adultes et les enfants. C’est un peu plus compliqué pour les enfants avec autisme qui ont besoin de calme et de routine. Le stress du aux préparatifs, au bruit et à l’agitation le jour J sont une source d’angoisse énorme pour un enfant autiste qui risque de déclencher des problèmes de comportement.
Voici 4 conseils pour aider à vivre ces moments sans trop de stress.

1 Rendre ce moment prévisible
Les enfants autistes ont beaucoup de mal à gérer l’imprévu. Il faut absolument rendre ce moment prévisible en l’insérant dans son emploi du temps visuel et en collant des photos et des pictos (cadeau, sapin, repas de fête, photo des invités). Tout doit être prévisible : qui viendra, à quelle heure, dans quel ordre va se dérouler la fête… Je vous suggère de réaliser une fiche pour le réveillon et/ou le jour de Noël avec toutes les étapes, l’horaire, des photos de chaque étape, les photos des personnes qui seront présentes, d’en parler ensemble pour expliquer et de l’afficher à l’avance afin que votre enfant puisse le consulter plusieurs jours avant et le jour J et se rassurer.
Le calendrier de l’Avent est un allié précieux. Il permet de gérer l’attente et c’est un outil bien adapté aux enfants autistes. Vous pouvez aussi créer un calendrier des préparatifs en y insérant les photos : achat du sapin, décoration du sapin, préparation du dessert etc…

2 L’ouverture des cadeaux
Pour tous les enfants, l’ouverture des cadeaux est un excellent moment. Ils découvrent des jolis boites bien emballées au pied du sapin sans savoir ce que les paquets contiennent et la surprise fait partie de la fête. Mais pas pour l’enfant autiste. Ne pas savoir ce que les paquets contiennent est une source de stress.
Je vous suggère de définir avec lui quels cadeaux il souhaite. Il doit pouvoir visualiser les cadeaux. Quand Valentin était petit nous allions ensemble en repérage dans les magasins et Valentin collait sur une feuille la photo des jouets découpés dans les catalogues.
Cette feuille était affichée dans le couloir de sa chambre et il était rassuré de savoir quels cadeaux il aurait. Puis nous collions ces mêmes photos sur le paquet cadeau. Lors de la distribution, pas de surprise. Il retrouvait le cadeau attendu en photo sur le paquet avec son nom, ce qui lui donnait envie de l’ouvrir. Alors que l’année précédente il avait refusé d’ouvrir les paquets car il ne savait pas ce qu’ils contenaient.
Donc pas de cadeau surprise et même pour la famille, il faut prévoir avec eux en amont le cadeau qu’ils offriront. Vous n’êtes pas obligé également d’emballer les cadeaux si votre enfant n’aime pas les paquets cadeaux à ouvrir.

3 Garder une routine
A Noël l’emploi du temps est chamboullé. Rien ne se fait à la même heure que d’habitude.
Essayez tout de même de maintenir une certaine routine pour coller le plus possible à ses habitudes. Si vous restez chez vous c’est plus facile de maintenir une heure de réveil identique, heure du repas, avec les mêmes rituels. Il est préférable de faire manger votre enfant à part, à l’heure habituelle avec les mets qu’il affectionne plutôt que de le forcer à manger une plus tard un repas qui ne lui conviendra pas, dans le bruit. Après le repas, organisez lui un moment calme à lui où il pourra faire son activité préférée comme regarder une vidéo dans sa chambre au calme.
Gardez la même routine pour l’heure du coucher. Inutile de lui imposer une veillée à pas d’heure.
Si la fête de Noël se passe ailleurs, dans la famille ou chez des amis, pensez à briefer les hôtes qui vous reçoivent sur les besoins particuliers de votre enfant, comme :
avoir un coin calme où il pourra se reposer sans subir le bruit,
que votre enfant a besoin de garder ses routines, horaires des repas et sur ce qu’il va manger, horaire de sommeil …
que peut être il n’aura pas envie de jouer avec les autres enfants et qu’on respecte son besoin de calme,
enmener dans vos bagages tout ce qui important pour son bien-être, ce qu’il aime manger comme ses biscuits, ses céréales, ses crèmes dessert… ses jouets, musiques ou films préférés du moment, son doudou, sa couette ou oreiller, etc… noubliez surtout pas son emploi du temps visuel et son classeur de pictos.

4 Préserver des moments de calme pour se ressourcer
A Noël ou pour le Nouvel an, tout le monde est excité, il y a du bruit, du mouvement, tout le monde parle fort. Il est indispensable de protéger votre enfant de toute cette agitation en lui ménageant un espace à lui au calme avec ses objets et activités préférées.

Il est également possible qu’il dorme mal si vous n’êtes pas chez vous et qu’il manifeste plus de problèmes de comportement que d’habitude. Ne soyez pas étonné car c’est beaucoup de perturbations pour lui. Tout rentrera dans l’ordre une fois la fête passée et la routine retrouvée.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Conseils utiles pour bien vivre Noël avec un enfant autiste

Valentin Noël 2002

 

 

Marie-Christine

Je m'appelle Marie-Christine, j'ai 59 ans et suis maman d'un jeune homme autiste de 22 ans, diagnostiqué autiste à l'âge de 3 ans et d'une petite fille de 11 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.