Autisme et emploi : les pistes concrètes de Josef Schovanec

17 mars 2017

Non, les autistes ne sont pas forcément « incompréhensibles » et « ingérables ». Josef Schovanec remet son rapport sur Autisme et emploi. Il a fait le tour du monde pour glaner les initiatives concrètes qui favorisent leur inclusion.

Quelques pistes d’emploi : « ceux « parfois hautement techniques » liés à l’armée, ceux qui permettent des contacts avec les animaux, le travail en bibliothèque ou encore l’informatique. Certains pays, comme le Canada, favorisent l’accès des personnes autistes au métier de traducteur, qui permet une souplesse des horaires et des lieux de travail. »

« Des coachs sociaux » pour étudiants, des cursus spécifiques à l’université, des aménagements dans les entreprises… Josef Schovanec, philosophe avec le syndrome d’Asperger, a suggéré le 16 mars 2017 de s’inspirer d’exemples étrangers pour favoriser l’emploi des personnes autistes. Son rapport (article et lien ci-dessous) qui va, selon la secrétaire d’Etat chargé du handicap, Ségolène Neuville, « nourrir la réflexion » sur le 4e plan autisme (2018-2022), fourmille d’exemples montrant le retard de la France par rapport à d’autres pays (anglo-saxons, Europe du Nord ou Israël).
Lire l’article complet sur le web de Handicap.fr

Marie-Christine

Je m'appelle Marie-Christine, j'ai 57 ans et suis maman d'un jeune homme autiste de 21 ans, diagnostiqué autiste à l'âge de 3 ans. et d'une petite fille de 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *